Lundi matin, j’ai participé aux côtés de Marc Baiëtto, Michel Issindou et Jérôme Safar au dévoilement d’une plaque commémorative au nom de Charles Berty apposée dans le hall sud du Stade des Alpes.

En présence de Chantal Berty, fille et de Charles Berty, petit-fils, nous avons voulu marquer la mémoire de ce coureur cycliste de haut niveau, résistant et patriote, arrêté, déporté, torturé et décédé le 18 avril 1944 à Mathausen.

L’ancien stade-vélodrome construit en 1936 dans le parc Paul Mistral et détruit en 2003 portait déjà le nom de Charles Berty et j’ai demandé au Conseil municipal d’envisager qu’une rue de la ville soit nommée afin de rendre hommage à ce grand homme.