J’ai présenté lundi le lancement d’une vaste opération d’enlèvement des tags dans tout le centre-ville de Grenoble depuis la Grande Rue jusqu’à la gare, en présence de mon Premier Adjoint Jérôme Safar, de mon Adjoint Jacques Chiron, de mes Conseillers municipaux délégués Ariane Simiand et Pascal Garcia ainsi que de Joseph Estève, président de l’association des commerçants de l’avenue Alsace-Lorraine.

En s’inspirant de l’expérimentation menée par la Ville depuis 2011 sur la Grande Rue, étendue ensuite à la montée Chalemont, qui s’est avérée particulièrement concluante, j’ai souhaité élargir cette opération sur un périmètre beaucoup plus important du centre-ville (quais de l’Isère, places Claveyson et Bérulle, passage du Lycée, rues St-Jacques, Lafayette, Jean-Jacques Rousseau, Clercs, République, avenue Alsace-Lorraine,…). Il s’agira dans un premier temps de réaliser une vaste opération d’enlèvement des tags des façades des immeubles, portes, devantures, grilles des commerces puis, dans un second temps, de maintenir les rues concernées avec le moins de tags possible.  

L’objectif de cette opération :  garder, avec l’aide de tous les acteurs concernés, commerçants, copropriétés, unions de quartier, un niveau de netteté et de propreté satisfaisant dans la durée sur un large périmètre du centre-ville. Particulièrement consciente des enjeux de propreté dans l’espace public, tant pour les habitants, les commerces, que les visiteurs, la Ville de Grenoble est forement mobilisée pour cette action d’un coût total estimé à 360.000€.