À Carcassonne et à Trèbes, Christian Medves, Hervé Sosna, Jean Mazières et Arnaud Beltrame ont été assassinés, nouvelles victimes d’un terroriste sauvage et cruel.

À Paris, Mireille Knoll, une française juive de 85 ans, rescapée du Vél d’Hiv, qui avait réussi à échapper aux nazis et aux miliciens en 1942, et qui avait épousé après la guerre un rescapé d’Auschwitz, a succombé sous les coups de poignard à la sauvagerie sanguinaire de barbares, qui n’ignoraient pas, semble t-il, la religion de cette dame âgée.

Comment arrêter ce massacre sans fin ? Comment avoir foi en l’humanité ?
Comment mettre fin au sentiment d’insécurité éprouvé par les juifs de France, victimes de 38% des actes racistes recensés alors qu’ils ne représentent que 1% de la population?

La France se recueille.
Un hommage national est rendu au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui a donné sa vie pour sauver la dernière otage, une employée du supermarché retenue par le terroriste.

Le plus difficile reste cependant à faire: permettre à tous, citoyens chrétiens, juifs, musulmans ou athées, de vivre ensemble et d’espérer dans l’humanité.