Dans moins d’un mois aura lieu le renouvellement des conseils municipaux. Un moment important où la population portera une appréciation sur l’action de la municipalité sortante et sur le projet proposé pour le mandat à venir. Maire de Grenoble depuis 19 ans, il me parait utile et démocratique de revenir sur ce parcours municipal qui s’interrompra pour moi à la fin de ce mois de mars, ayant décidé de passer le relais à une équipe renouvelée, conduite par mon 1er adjoint Jérôme Safar. Je reviens donc, par une série de tableaux que je souhaite vivants et personnels, sur une activité qui marquera sans nul doute un moment exceptionnel de ma vie.

1ère des villes où il fait bon étudier, 1ère des villes où il fait bon vivre sa retraite, 6ème des villes où il fait bon vivre… Ces dernières semaines, comme tout au long de ces années, notre ville a souvent été citée comme exemple au plan national, européen voire international, ce qui nous a valu de nombreux prix. 

Une ville agréable à vivre doit l’être pour tous. J’ai tenu à ce qu’une politique transversale soit mise en place au sein des services municipaux pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite aux transports, aux services, aux commerces, et aussi et surtout à l’emploi avec le programme Inovaccess. C’est pourquoi  je suis particulièrement fier que Grenoble soit régulièrement citée comme modèle en matière d’accessibilité : 1ère du baromètre APF (Association des Paralysés de France), 2ème ville la plus accessible d’Europe selon la Commission Européenne.

En tant que maire, des transports à l’urbanisme, le développement d’une ville écologique et durable n’a cessé d’être une priorité. Depuis 2009 et le Grand Prix National Ecoquartier obtenu pour la réalisation du quartier de Bonne, l’action municipale a été mise en valeur à de multiples reprises : Rubans du développement durable (2009-2011,2011-2013, 2013-2015), Label national écoquartier pour De Bonne et Bouchayer-Viallet, 1ère place au Championnat des Energies Renouvelables, Guidon d’or, Marianne d’Or du développement durable, ou plus récemment, 2ème au palmarès des villes durables réalisé par Terra Eco. Notre ville est pionnière en matière de construction durable, elle est un modèle pour des dizaines de métropoles du monde entier qui viennent aujourd’hui visiter quotidiennement nos écoquartiers.

Pionnière, cela définit bien notre ville, l’innovation est la marque de fabrique grenobloise, dans tant de domaines, le scientifique mais aussi dans le champ social, culturel, environnemental. 5ème ville la plus innovante au monde selon le magazine Forbes, elle est l’unique ville française à figurer dans le top 15. Mais aussi 1ère du palmarès où il fait bon innover selon le magazine l’Entreprise. Et finaliste du concours des villes les plus innovantes d’Europe (dans l’attente du résultat définitif du concours le 11 mars prochain). Ces palmarès sont la reconnaissance du dynamisme et du travail accompli par tous les acteurs économiques, universitaires, scientifiques et institutionnels du territoire grenoblois.

A tout cela, je peux ajouter le prix de l’innovation sociale pour les paniers solidaires, le Piolet Jeunes pour l’opération Jeunes en montagne, le label 5@ pour notre politique numérique, la 7ème place au classement des « villes qui aiment l’art », le Grand Prix Ville santé, 1er Prix au concours national des villes « Pôles d’excellence de cœur d’agglo »…beaucoup d’autres, et plus récemment, ce palmarès des maires de France réalisé par le magazine l’Express, qui me classe 5ème maire de France, ce dont je suis bien sûr fier et honoré.

Ces nombreux prix récompensent le travail, l’investissement et l’engagement des différentes équipes municipales depuis 1995, qui ont su faire de Grenoble une ville belle, dynamique, attractive, innovante, solidaire, durable, une ville pour tous.