L’année 2019 se termine, pour chacun de nous, avec l’habituel cortège de moments heureux et de passages éprouvants ou douloureux.
Je vous livre en photos certains de ces instants qui m’ont plus particulièrement marqué.

Au plan politique, comme je l’avais écrit il y a un an, on mesure chaque jour la vanité des politiques hors sol.
Faire vivre la démocratie en s’engageant pour que la pluralité des idées l’emporte sur l’uniformité de pensée, sur le populisme ou les extrémismes, n’est pas une idée dépassée à laisser au monde d’hier.
L’histoire de la France, comme du monde, est « riche » de ces mouvements « populaires » nés dans l’espoir du meilleur et qui s’abîment rapidement dans les désillusions, voire la colère.

« Faute de vision, les peuples meurent », désespérés par le manque de réflexion à long terme de leurs dirigeants, incapables de « civiliser la mondialisation » selon l’élégante expression de Pascal Lamy.

Que 2020 redonne un peu de sens et d’espoir dans la vie et que cette année nouvelle se remplisse de petits et grands bonheurs!