editoChaque mois, les abonnés à ma « Lettre d’info » reçoivent un résumé complet de mes activités, un point sur mon agenda à venir, et un édito où  je m’exprime sur l’actualité, sur les valeurs auxquelles je crois et sur mes vœux pour notre ville, notre territoire et notre pays.

Retrouvez, dans cet article, l’édito du mois de Mars :

« La clarté est la forme la plus difficile du courage.” François Mitterrand.

En votant « contre » le projet visant à inscrire la déchéance de nationalité dans laConstitution, j’ai voulu faire le choix de la clarté des valeurs que je défends et de la cohérence avec les positions qui ont été constamment les miennes depuis le funeste discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy.

Au niveau local, par l’envoi d’une lettre aux Grenoblois, j’ai souhaité clarifier mon point de vue sur le chemin emprunté actuellement pour notre Ville. Sans volonté de descendre dans l’arène politicienne ou de m’abandonner aux attaques de personnes, je n’ai pas pu rester indifférent aux concitoyens m’exprimant des messages d’abandon ou des constats alarmants. Cette lettre est une invitation à redonner ambition, vision et espoir pour Grenoble !

Et puis, comment ne pas avoir une pensée sincère et émue pour Simone Lagrange, qui nous a quittés ce mois de février… Elle qui a toujours eu le désir de ne rien taire, de préférer la clarté face aux ombres mortifères de la barbarie nazie… Tous s’accordent pour louer son courage sans faille. Elle a gagné son plus beau combat : elle avait fait de nous les passeurs des passeurs.

Au fond, de l’exigence de clarté et de cohérence dans les actes doit surgir une vision ambitieuse et une nécessité de cohésion aussi bien au niveau local que national.