En montagne

Escapade au Kilimanjaro

Escapade au Kilimanjaro

Il est des voyages qui marquent une vie plus que d'autres. Mon escapade au Kilimanjaro en fait partie. Ce n'était pas un objectif de haute montagne exceptionnel en soi. J'ai eu l'occasion de faire des ascensions beaucoup plus difficiles (Eiger, Meije, Cervin, Grandes...

Que ferais-je sans montagne ?

Que ferais-je sans montagne ?

Que ferais-je sans montagne? La montagne est restée très présente pour moi au cours du mois d'août. Randonnées plus que haute montagne cette année, mais avec toujours le même plaisir, partagé avec famille et amis (Léo, Patricia, Bía, Vincent, Milan). Dans le massif du...

En montagne : Il reste beaucoup de sommets à atteindre.

En montagne : Il reste beaucoup de sommets à atteindre.

C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé les sentiers de montagne, après ceux de la politique... Belledonne (Pointe de la Sitre, Pas de la Coche, Lac de Crop, Grand Colon, Col de Merdaret), Chartreuse (Charmant Som, Granier, Dent de Crolles, Pinea, Croix de...

Week-end pascal en montagne

Week-end pascal en montagne

Entre Vercors et Chartreuse, ce week-end pascal m'a permis d'enchaîner de petites virées proches de Grenoble : Moucherotte, Emeindra du dessus, Pic St Michel. J'y ai croisé avec plaisir de nombreux Grenoblois et cueilli les premières jonquilles. [gallery link="file"...

Montagne : la saison d’été est ouverte !

Montagne : la saison d’été est ouverte !

La saison d'été est ouverte. La tradition m'amène sur les pentes de Chartreuse. De Bernin à St Pancrasse, se faufile le sentier du facteur. Belle entrée en matière ! Et puis, très belle randonnée au-dessus de Grenoble. Temps merveilleux et beaucoup de rencontres de...

Fin de saison 2016 en montagne

Fin de saison 2016 en montagne

La saison « d’été » de montagne s’est achevée avec le mois d’octobre. Au compteur 51415m de dénivelé positif, désormais mon record personnel. Au total 59 sorties dont 5 en haute montagne. Plus haut sommet atteint: Pointe Gnifetti dans le Mont-Rose (4554m) […]

Montagne : en marche pour les 50.000 mètres ?

Montagne : en marche pour les 50.000 mètres ?

La « belle saison » va s’achever à la Toussaint. En attendant, la montagne reste belle. Depuis la rentrée, j’essaie de profiter de quelques plages libres dans mon agenda pour gagner les massifs environnants et retrouver des itinéraires familiers me menant à des sommets bien connus des Grenoblois […]

Trois générations au sommet d’un 4000 mètres

Trois générations au sommet d’un 4000 mètres

L'été est devenu l'occasion de rencontres familiales au sommet. Avec Léo et son père Vincent, nous progressons dans ces rendez-vous alpins annuels. L'an passé, Léo avait 10 ans. C'était le premier contact avec la haute montagne : Pointe de la Galise et Aiguille du...

Montagne, seul ou accompagné

Montagne, seul ou accompagné

Seul ou accompagné, je vis la montagne comme un moment privilégié, loin du cortège quotidien de problèmes locaux et nationaux. C'est une coupure salutaire où se mêlent des instants de contemplation, des passages réservés à l'engagement physique et d'autres où les...

Avril en montagne

Ma préparation à la haute montagne s'est poursuivie avec quelques nouvelles et belles virées en solitaire autour de Grenoble avec notamment le Petit Som, l'Emeindra du dessus, l'Aulp du Seuil et le Moucherotte. Je boucle le mois d'avril avec 5700 mètres de dénivelé...

Vœux des Troupes de montagne

J'ai assisté lundi 11 janvier aux vœux de la 27ème Brigade d'infanterie de montagne à l'Hôtel des Troupes de montagne. A cette occasion, le général Bizeul a prononcé un discours dans lequel il a rappelé l'engagement de la 27ème BIM dans l'opération Sentinelle, mais...

La montagne Ma passion

Comme beaucoup, j'ai connu d'immenses plaisirs en montagne. La beauté des sites, la joie partagée avec les compagnons de cordée, l'émotion ressentie sur de nouveaux sommets conquis restent profondément gravées dans ma mémoire.

La montagne est un espace de découverte et d'engagement où l'on se livre parce-qu'on est fait ainsi, bravant la peur du vide, acceptant "la conquête de l'inutile" (selon la belle expression de Lionel Terray) et produisant les efforts souvent intenses que cela exige.
Et par expérience, je sais que quand on aime la montagne et les autres, on tombe difficilement dans l'abandon, la futilité ou l'irresponsabilité.

Avec le temps, la montagne, la haute montagne, est devenue une part de moi, une part précieuse. Ses héros m'ont fait rêver. J'ai partagé mes courses avec mes proches, mes amis. Certaines ascensions m'ont profondément marqué.

> Découvrez mes 101 plus belles courses et randonnées