Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir de rencontrer Sandrine Davin, auteure-parolière grenobloise.

Passionnée depuis toujours par l’écriture, elle a souhaité me présenter son nouveau et neuvième recueil intitulé « Chut… » aux Editions du tanka francophone.

Diplômée de la Société des Poètes Français pour l’un de ses poèmes, elle souhaite poursuivre dans cette passion qui l’anime, faire partager ses émotions, son témoignage de vie et pourquoi pas faire naître pour certains le goût de l’écriture.

Cet ouvrage remarquable, nous permet de nous immerger, à travers ces tankas (petits poèmes japonais de 5 vers), dans un monde qui rappelle les effrois de la guerre. Elle nous fait ainsi ressentir la passion qui est la sienne dans des textes qui reflètent la réalité de la vie.

En voici quelques extraits :

à la nuit sans lune

des ombres tentaculaires

grignotent les rêves

de nos cerveaux délavés

où les silences frissonnent

***

derrière la vitre

le doigt grince sur la goutte –

ton reflet me hante

en silence dans la nuit

noire où les rêves s’envolent

***

le vent glacial

fouette les rides de son visage –

encore un hiver

au bout de ses doigts fripés