C’est avec une très grande satisfaction que j’ai pris connaissance du classement Forbes des villes les plus innovantes au monde. Grenoble, unique ville française à figurer dans le top 15, y est classée en cinquième position.

Cet excellent classement est une vraie reconnaissance internationale de la singularité et de la compétitivité du modèle grenoblois, de cette dynamique d’innovation qui assure aujourd’hui encore à notre ville une croissance d’environ 3% et une baisse du nombre de demandeurs d’emplois. Notre ville vient en effet de passer sous la barre symbolique des 10.000 demandeurs d’emplois malgré le contexte national et international difficile.

Une dynamique d’innovation qui s’exprime aussi bien entendu en matière d’éducation, d’offre culturelle et sportive et de qualité de vie. Cette marque de fabrique grenobloise a permis d’attirer ces dernières années toujours plus d’entreprises, d’entrepreneurs, de chercheurs et d’étudiants du monde entier.

L’annonce récente de la décision de Salesforce, spécialiste mondial de la gestion relation client sur le cloud – et par ailleurs N°1 dans le classement Forbes des entreprises les plus innovantes – d’implanter son nouveau centre de R&D à Grenoble, en constitue une nouvelle illustration. Parker Harris, cofondateur et responsable des technologies de Salesforce, a récemment expliqué les raisons de son choix d’installation dans la Capitale des Alpes : « C’est littéralement la guerre pour trouver d’excellents ingénieurs. En venant à Grenoble, on ne cherchait pas à faire des économies mais on voulait les meilleurs au monde. C’est [à Grenoble] que j’ai trouvé le personnel le plus talentueux. »