Le Général Pierre Laurens nous a quittés il y a quelques jours, à l’aube de ses 98 ans.
À l’église de St Paul-de-Varces, dont il fut maire, nous étions nombreux, parents, amis, élus, militaires, venus témoigner, autour de sa dépouille, notre estime, notre reconnaissance et notre affection.

Il fut tout à la fois soldat, élu local, mari, père, grand-père et arrière grand-père aimant.
Cheminements et destins entremêlés d’un général et d’un maire dont les engagements, les convictions et les réalisations ont irradié largement, au service du pays et de ses concitoyens.

La personnalité forte et charismatique de Pierre ne pouvait laisser personne indifférent.
Il était devenu mon ami. Une amitié qui s’était renforcée quand nous avions œuvré ensemble à la conception puis à la réalisation du mémorial des troupes de montagne au Mont-Jalla, édifice qui surplombe la ville de Grenoble, en hommage aux 150000 soldats de montagne tombés pour la France depuis leur origine en 1888.

À Colette et Jean Bassères, et à tous leurs proches, je renouvelle mes sincères condoléances et leur adresse mes pensées fidèles et amicales.