C’est toujours triste de perdre un ami. Plus encore quand on mesure l’exemplarité de sa vie.

Quel parcours: du bassin minier du Pas-de-Calais à Paris, de la JOC à la CFDT, du militantisme syndical à la solidarité internationale, d’ESF à l’ADEME et à Agir pour le Climat!

Très humain et très engagé à la fois, il aura réussi à montrer avant beaucoup qu’il était indispensable de concilier progrès économique, solidarité sociale et protection de l’environnement. 
Il défendait avec la même force ses convictions écologiques et son engagement contre la précarité énergétique par la promotion du chèque énergie pour les foyers les plus pauvres. 
Syndicaliste français et militant du développement des pays du Sud, il aura réussi à tout harmoniser!

Je garde aussi en mémoire vive son passage à Grenoble. 
Il était président de l’ADEME, j’étais maire. Nous avions sillonné la ville à la rencontre de tous les acteurs (entreprises, associations, élus) concernés par la maîtrise de l’énergie et la dimension environnementale de la cité. Une journée passionnante et exigeante, faite de dialogues ouverts, d’échanges constructifs, de nouvelles idées et finalement de nouvelles promesses d’avenir.

C’est une perte pour notre pays!