Je vous invite à découvrir ci-dessous l’article du Dauphiné Libéré de ce jour qui revient sur la conférence de presse à laquelle j’ai participé hier avec les membres du groupe d’opposition « Gauche et progrès », plusieurs collègues parlementaires ainsi que des conseillers départementaux et régionaux progressistes. Avant le conseil municipal de ce lundi, nous avons tenu à dénoncer fortement et de manière collective le plan de casse des services publics imposé par la municipalité actuelle, et dont les arguments pour défendre ces  mesures d’austérité peinent à masquer des décisions hasardeuses et des choix idéologiques qui ne cessent de tirer Grenoble vers le bas.

 

ARTICLE_DL_Conf_19_06