Il aimait tous ses compatriotes

Dernier grand gaulliste, Jacques Chirac aimait la France et les Français.

J’avais eu le plaisir de l’accompagner en voyage d’Etat dans les pays baltes.
Me présentant chaleureusement au président lituanien Adamkus, il précisait « Michel Destot, député-maire de Grenoble, président du groupe d’amitié France-Lituanie à l’AN, autant dire que la Lituanie est sa seconde patrie ».
Et il recommençait la même présentation à chaque nouvelle rencontre, y compris en Lettonie et Estonie…sous les regards amusés de son entourage et interloqués de mes collègues de droite.