J’étais interviewé lundi matin par Nicolas Crozel de France Bleu Isère sur l’actualité nationale et locale. Occasion de faire le point sur la question de la primaire de la Gauche et, bien sûr, de revenir sur la situation regrettable dans laquelle se trouve la Ville de Grenoble…

Cliquez pour accéder à l’émission radio.

Cliquez sur l’image pour accéder à l’émission radio.

J’ai pu échanger sur la décision du Conseil national du Parti socialiste, que je préside, d’organiser des primaires de la Gauche de responsabilité. Plus qu’un réflexe de démocratie, il s’agit aussi d’être en conformité avec les statuts du Parti socialiste.
Il est bien sûr regrettable que certains partis ou personnalités aient décidé de partir seuls, empêchant ainsi une primaire élargie à l’ensemble de la gauche… Il s’agit aujourd’hui d’espérer écarter le risque d’un retour de la droite, voire la menace de l’extrême-droite.

Concernant l’actualité locale, qui n’est pas des moindres, je suis revenu sur la saisine de la Chambre régionale des Comptes dont le seul but est, au-delà de toute polémique, de lever le voile entretenu par la Municipalité actuelle et de rétablir la vérité pour les Grenoblois. Notre ville connait depuis deux ans une dégradation alarmante de sa situation financière qui conduit aujourd’hui à des annonces d’austérité sans précédent…