Nous, parlementaires rhônalpins, défenseurs de longue date du projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin, appelons au maintien de l’engagement de l’Etat et de ses partenaires pour aboutir à la mise en œuvre rapide de ce projet stratégique pour l’Europe, seul lien Est-Ouest en Europe, initié en 1990 et désormais rentré dans sa phase opérationnelle.

La liaison Lyon-Turin n’est à ce stade plus une hypothèse mais bien un chantier en cours, comme vient de le rappeler le Premier ministre Bernard CAZENEUVE.

Ce chantier résulte d’accords répétés des gouvernements français et italien qui engagent les Etats, mais aussi de l’Union européenne qui finance le projet à hauteur de 40% pour la première phase.

Nous voulons rappeler, spécifiquement après les importants épisodes de pollution rencontrés dans les territoires alpins durant cet hiver, les bénéfices économiques mais surtout environnementaux et sanitaires attendus, permis par le transfert du transport de marchandises de la route vers le fret ferroviaire.

Marie-Noëlle BATTISTEL, Députée de l’Isère
Jacques CHIRON, Sénateur de l’Isère
Michel DESTOT, Député de l’Isère
Geneviève FIORASO, Députée de l’Isère, Ancienne Ministre
Eliane GIRAUD, Sénatrice de l’Isère
Didier GUILLAUME, Sénateur de la Drôme
Joëlle HUILLIER, Députée de l’Isère
Michel ISSINDOU, Député de l’Isère
Bernadette LACLAIS, Députée de Savoie
Rachel MAZUIR, Sénateur de l’Ain
Nathalie NIESON, Députée de la Drôme
Marie-Pierre MONIER, Sénatrice de la Drôme
Pierre RIBEAUD, Député de l’Isère
Maurice VINCENT, Sénateur de la Loire