Quel plaisir de retrouver, avec Marie, Christel Pernet et Mohamed Ixa, les charismatiques animateurs de l’association « Les Puits du Désert » et de l’ONG nigérienne « Tidène » avec lesquelles nous avions coopéré à Grenoble avec le concours d’Éric Grasset et de Jacques Tcheng!

Comment rester insensible à la détresse que connaît le Nord du Niger, un des pays les plus pauvres du monde, en proie à des conflits souvent meurtriers et aujourd’hui frappé par un dénuement extrême?
Au Niger, 1 enfant sur 5 n’atteindra pas l’âge de 5 ans. Seulement 3% de la population a accès à un point d’eau!
Aussi, permettre l’accès à l’eau par la construction de puits, à la scolarité par la réalisation d’écoles, aux soins de santé et à l’aide alimentaire de base, reste un devoir de solidarité internationale prioritaire.

Président de l’Association des Maires des Grandes Villes de France, j’avais engagé mes collègues dans une opération baptisée « une ville, un puits » qui avait connu un certain succès.

Dans le domaine de la restauration scolaire aussi, l’expérience acquise par Grenoble à Ouagadougou grâce notamment à l’engagement passionné de Jacques Thiar  et de Christian Chedru servira de référence à de nouvelles opérations dans ces pays sahéliens et subsahéliens.

Avec l’AFD notamment, j’ai décidé de me réinvestir aujourd’hui dans cette tâche humaine prioritaire.

« Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part ».
Cette phrase d’Antoine de Saint-Exupéry (dans « le petit prince ») est devenue la devise de l’ONG « Les Puits du Désert ».
Rejoignez-la!    BP 09 – 74450 Le Grand Bornan (0698487474)