Au terme de  20 ans d’action à la tête de la Maison des Initiatives, Andrée Niéloux avait voulu inviter ses proches amis pour évoquer ce beau parcours collectif effectué au sein du quartier Alliés-Alpins.
Ce fut l’occasion, au cours de ce très bon déjeuner au Clos d’Or, d’évoquer les très nombreuses initiatives prises par Madame Niéloux au sein de « sa Maison » comme à la présidence de l’Union de Quartier.Des ateliers de peinture, de patchwork, de gymnastique volontaire, de mémoire, à la coopération avec Ouagadougou / Da Poya, aux soirées d’échanges culturels et de soutien avec le Brésil ou la Lituanie, en passant par les activités communes avec le M.I.N. , la résidence des Alpins, la Maison de l’enfance,  le Centre social …que de rencontres conviviales et solidaires, menées collectivement, ouvertes sans sectarisme à tous les habitants et rayonnant bien au-delà du quartier.

Ce fut aussi l’occasion de dire notre estime, notre reconnaissance et notre amitié à Andrée qui reste un des plus beaux visages de Grenoble, au service de nos concitoyens.
Comment, dans ces conditions, ne pas regretter l’attitude de l’actuelle équipe  municipale mettant un terme sans ménagement à la belle aventure de la Maison des Initiatives et par voie de conséquence à la présidence de Mme Niéloux?
Ce fut en plus l’occasion pour Marie et moi de redire notre affection et notre fidélité à Andrée  dont chacun connaît la personnalité et la passion.
Mme Niéloux aurait aimé faire des études de sciences politiques. Ce ne fut pas possible dans une famille de 4 enfants,  sans grands moyens après le décès du père .
J’aurais bien voulu en faire une élue dans mes équipes municipales.
Elle a préféré faire le choix associatif, en conformité avec ses convictions et ses valeurs.
Respect Madame Niéloux!