editoChaque mois, les abonnés à ma « Lettre d’info » reçoivent un résumé complet de mes activités, un point sur mon agenda à venir, et un édito où  je m’exprime sur l’actualité, sur les valeurs auxquelles je crois et sur mes vœux pour notre ville, notre territoire et notre pays.

Retrouvez, dans cet article, l’édito du mois de novembre :

« Un homme perturbé et divisé ne peut aboutir à une conclusion logique. » (Haruki Murakami)

Cette phrase, sans doute vraie pour chaque homme ou chaque femme, l’est plus encore pour ceux qui font le choix de l’engagement collectif. Parce que la conclusion, en d’autres termes le « bilan » d’une action publique, se doit d’être en accord avec un projet englobant et cohérent et une action équilibrée et constante. C’est pourquoi j’essaye dans mon dernier « Bilan d’étape d’activité parlementaire » présenté lors de ma récente Assemblée générale de circonscription et disponible en ligne, de rendre compte au mieux de l’ambition de l’action que je veux porter à la fois localement et nationalement.

Mais il ne faut évidemment pas attendre la fin d’un mandat pour présenter une synthèse de son action. Ainsi, à l’heure du numérique, je m’efforce depuis longtemps de faire le pari de la clarté par des comptes rendus permanents. Chaque commission importante à laquelle je participe, chaque mission parlementaire, chaque moment précieux d’échanges de mon agenda trouve un écho dans mon blog ou sur les réseaux sociaux. Quitte à offrir parfois la matière aux plus malveillants ? C’est en tout cas ma vision de l’engagement : informer de mon action en dégageant une ligne de conduite la plus cohérente possible.

Cet état d’esprit devrait, à mon sens, s’appliquer aussi aux équipes qui conduisent notre pays, nos collectivités, nos villes.
A ce titre, je voulais saluer le travail réalisé par les militants du PS sur Grenoble. Leur tract sorti tout récemment, dresse un bilan de la municipalité actuelle dans tous les quartiers et dans tous les secteurs de l’action municipale, tout en rappelant l’ambition qui a conduit mes équipes pendant trois mandats : celle de hisser Grenoble et tous les Grenoblois vers le haut.